Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

nous élisons nos bourreaux

Publié le par HITOYUME

C'EST COMME

J'VOUS L'DIS

 

Les programmes des principaux candidats à l'élection présidentielle ne sont quasiment que des programmes comptables. En gros, on va travailler plus d'heures par semaine, un nombre d'années plus important, on aura  une retraite plus faible, on sera moins remboursé en cas de maladie, on paiera une TVA plus chère, on aura moins d'employés dans les services publics, on touchera un chômage plus faible et moins longtemps, afin de redresser les comptes de la France.
Sauf que les comptes de la France ne sont jamais posés à plat. Quel candidat nous dévoile les bénéfices des banques, des multinationales, des actionnaires ?
A quel moment avons-nous accès à la comptabilité transparente et entière de la France afin d'avoir les moyens de comprendre et de choisir ?
Les slogans assénés par les candidats sont des affirmations partielles, tronquées, qui jouent sur l'effet de spectacle, dans une opacité absolue des véritables chiffres. Comme depuis quarante ans que les mêmes recettes sont appliquées, à savoir alléger le coût du travail et taxer les pauvres, et que la situation s'aggrave, pourquoi continuer ?
"Autrefois, le monde était fermé, aujourd'hui, il est ouvert", nous dit Fillon.
Quel aveu ! Il reconnaît que la mondialisation nous appauvrit. Alors, pourquoi défendre la mondialisation ?
En fait, le piège est simple. Ce ne sont pas les travailleurs qui créent de la richesse mais les machines. Les machines enrichissent leurs propriétaires. Donc l'argent se concentre sur les multinationales. Ce phénomène crée de la précarité. Les travailleurs se sentent en insécurité. Leurs bourreaux leur expliquent qu'ils doivent faire des efforts pour redresser les comptent sous peine d'une catastrophe. La panique aidant, les citoyens votent pour leurs bourreaux, aggravant encore leur situation. Plus les gens paniquent, plus ils s'infantilisent, plus ils mettent au pouvoir les politiciens qui les trahissent. Le programme des hommes politiques est simple : aggraver la pauvreté. Ils assurent ainsi que personne n'aura plus le temps de réfléchir et de comprendre l'arnaque.
"Le monde est ouvert" signifie que la finance prend tout. Certaines phrases de certains hommes politiques trahissent la vérité. C'est ce qui explique que la France, ruinée après la deuxième guerre mondiale, a pu quand même inventer la sécurité sociale, et qu'aujourd'hui, ruinée par la finance, elle ne peut plus. La finance, c'est pire que la deuxième guerre mondiale. Et les candidats sont des ennemis. En votant pour eux, nous devenons ennemis de nous-mêmes. Plus important que le vote : cesser d'acheter.


A LUNDI

Commenter cet article

trublion 13/01/2017 07:26

et pour y arriver plus vite, on laisse les migrants nous envahir !
Pourquoi les français regardent ils toujours le foot, vont au spectacle, regardent la télé, alors que tous ces personnages touchent des sommes indécentes sans pour cela fournir du travail aux autres !
On nous a obligé d' être inscrit dans une banque, qu' en serait il si comme à mes débuts on en revenait au paiement en liquide ?
En tout cas, pas évident de choisir un président !
à lundi