Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

élection présidentielle

Publié le par HITOYUME

C'EST COMME J'VOUS L'DIS

 

J'ai finalement renoncé à me présenter à l'élection présidentielle, étant appelé à de plus hautes fonctions au sein d'une grande banque d'investissement. Désireux, néanmoins, d'aider à redresser ce pays qui m'est cher, j'ai extrait de mes 1500 pages de programme quelques propositions fortes dont ferait bien de s'inspirer le futur élu.


EDUCATION :
La méfiance dont font preuve nombre de nos concitoyens à l'égard de l'Europe trouve son explication dans nos programmes scolaires et plus précisément dans les langues étrangères enseignées au lycée et au collège : l'allemand, l'anglais et d'autres encore plus folkloriques telles l'italien ou l'espagnol, mais aucun établissement n'enseigne l'européen. Comment se sentir intégré dans une Union dont on ne parle pas la langue ? Il faut donc que l'européen devienne notre seconde langue officielle et soit enseignée dès le CP.


TRANSPORTS :
Des usines délocalisent leurs activités dans des pays où la main-d'oeuvre est peu chère, des employés surchargés de travail n'hésitent pas à prendre sur leur temps de déjeuner pour se défenestrer, des entreprises aux bénéfices confortables licencient à tour de bras de DRH. Malgré ces louables efforts, on constate qu'aux heures de pointe les routes sont toujours encombrées et les transports bondés, au grand dam des travailleurs. Pour faciliter la circulation de tous, je suggère que les heures de pointe soient désormais programmées durant les heures creuses.


CULTURE :
Afin de venir en aide au monde de l'édition qui se porte mal voici mes conseils aux éditeurs (qui, eux, se portent bien). Appliquez à la littérature les méthodes qui ont fait leurs preuves dans le domaine du one-man-show. Publiez d'abord les livres en province; demandez aux auteurs de les modifier en fonction de la réaction des lecteurs; avant de mettre un livre en librairie à Paris, attendez qu'il ait atteint cette perfection qu'affectionne le Parisien mais à laquelle le provincial est beaucoup moins sensible; incorporez çà et là dans les livres de vos auteurs à succès des extraits de leurs précédents ouvrages et mettez, en guise de rappel, le dernier chapitre après la table des matières.


QUALITE DE VIE :
Quand il s'agit d'aborder les thèmes de l'insécurité, du chômage et de l'immigration il y a du monde, mais qui parle sans langue de bois des pétards ? Les Français aiment la fête et ne manquent jamais une occasion de jeter des pétards dans une poubelle, or une fois allumé, le pétard devient vite bruyant. Dans le but d'étendre son usage tout en préservant l'ouïe de mes concitoyens, j'ai mis au point un pétard à la détonation inaudible. Si le ministère de la Recherche ou de l'Industrie m'alloue les fonds nécessaires à sa fabrication en série, il sera possible de lancer des pétards à toute heure sans déranger qui que ce soit, aussi bien en plein air qu'en appartement, dans les maisons de retraite et les hôpitaux. Comme preuve de mon sérieux dans le domaine du bien-être des conduits auditifs, je me permets de rappeler que c'est grâce à moi si aujourd'hui les confettis sont totalement silencieux.


SANTE :
Le cancer ne figure jamais dans le top 100 des malades préférées des Français. J'ai bien conscience que vaincre cette maladie demanderait des investissements tellement considérables qu'il vaut mieux ne pas y songer (plus exactement on peut y songer, on peut même faire des promessses, mais il serait déraisonnable d'essayer de les tenir). En revanche, d'après mes calculs, ça côuterait rien de demander aux cancérologues de parler avec l'accent italien alors que cela apporterait beaucoup aux malades. Par exemple, s'entendre dire "Je crois que vous avez des lésions cancéreuses au cerveau" peut être anxiogène, alors que "Ma, zé crois qué vous zavez oune toumoré cérébralé" donne envie de régler le four sur 280°C et de sortir l'huile d'olive en chantant O sole mio.


A LUNDI

Commenter cet article

trublion 03/02/2017 07:20

l' humanité pourrait mieux se porter si on y enseignait une langue commune, l' espéranto par exemple.
Pour sauver le monde de la surnatalité, il faut rendre la sodomie obligatoire dans les couples.
Mais les parisiens ne liraient pas un livre aux relents paysans !
Quand même si les labos trouvaient le remèdeaux cancers, ils se feraient encore plus de pognon !
à lundi