Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

insultes

Publié le par HITOYUME

Oscar

BOSEJOUR

 

Le chauffeur de taxi se tourna vers l'arrière du véhicule et cracha la fumée de son cigare au visage d'Oscar Boséjour.
- Le prix de la course ? Qu'est-ce que tu crois qu'il affiche mon compteur, pauvre type, le QI du passager ?
La boulangère lui balança sa baguette en pleine figure, la mine dégoûtée.
- Tiens, dit-elle, le voilà ton pain quotidien, fumier ! Et ne me mets pa des miettes partout, sinon je vais avoir des pigeons plein la boutique.
Le charcutier le toisa plein de mépris, la bouche tordue par un mauvais sourire.
- Alors, crétin, avec tes yeux porcins et ton groin de fouille-lisie, tu viens pour acheter du jambon ou pour chercher ta mère ?
Le poissonnier le gifla d'une raie au regard éteint.
- Ferme la bouche, espèce de demeuré, lui cria-t-il, ton haleine couvre l'odeur de la marchandise !
Dans l'ascenseur, son voisin du dessus le prit par le col.
- Aujourd'hui c'est mon anniversaire. Mes amis et moi, on va danser, crie et chanter toute la nuit, alors si ça te dérange de m'entendre faire la fête, t'auras qu'à aller dormir dans le local à poubelles avec les rats de ton espèce.
Oscar allait se coucher lorsqu'un type cagoulé alluma la lumière, lui colla le canon d'un pistolet sur la poitrine et le prévint :
- Si tu ne me donnes pas ta carte bleue, son code et tout ton liquide, tu es mort, mon lapin.
Oscar l'embrassa sur le front et posa sa joue sur son épaule en souriant.
- Comment m'avez-vous appelé ?


A LUNDI

Commenter cet article

trublion 24/02/2017 07:23

quand on n' a rien, un petit quelque chose c' est déjà bien
à lundi