Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

tel un éclair

Publié le par HITOYUME

Tel un éclair

03

 

"Tel un éclair" est l'histoire du Yagyu ryu, une des plus fameuses écoles de sabre du Japon. Je vous souhaite bonne lecture.


En acceptant leur fief, les Yagyu étaient devenus les représentants du gouvernement impérial. Cette position les libérait du souci de gagner leur vie. Ils ne travaillaient plus directement la terre, mais recevaient leur part de l'impôt en riz, monnaie aussi courante que l'or ou l'argent. Leurs responsabilités leur laissaient amplement le temps de se consacrer à leur passion pour les arts martiaux.Peu à peu, une nouvelle catégorie de visiteurs grimpa jusqu'à Yagyumura. Ils marchaient à grands pas, posaient sur toute chose un regard de maître. La réputation du dojo de kenjutsu du manoir était parvenue jusqu'à eux. A la fin du XVème siècle, Yagyu Ieyoshi, chef du clan, fit venir un maître d'armes de l'école Tomita. Et les combattants de Yagyumura se mirent à battre systèmatiquement ceux qui venaient se mesurer à eux.Dans le contexte du Japon de l'époque, deux siècles de paix étaient un véritable exploit de la part des shogun Ashikaga. Alors que l'éducation des seigneurs les préparait à un métier unique: la guerre, alors que le respect des ancêtres aurait exigé de continuer les anciennes vendetta; alors que la soif de conquêtes rendait les domaines des voisins de plus en plus désirables ... pendant deux siècles, les Ashikaga purent imposer la paix. Puis, peu à peu, le contrôle du pays leur échappa.Cela commença par des incidents isolés. Des guerriers, las de s'entraîner sans espoir d'avoir le droit de tester leur capacité au combat, explosèrent sur une provocation insignifiante. Un bushi en voyage tomba dans le guet-apens tendu par les hommes d'un rival de son maître. La loi interdisait les duels, mais pour la classe entière des bushi, un regard un peu trop insistant constituait un défi. Au niveau politique, les grands seigneurs manipulèrent ces incidents, les prirent comme prétexte pour raviver les anciennes rivalités entre provinces ...


A SUIVRE

Commenter cet article

trublion 15/02/2017 07:28

il est vrai que si on s' entraîne au combat, c' est en prévision de combats, et la nature humaine est ainsi faite qu' on se croit souvent supérieur