Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

je n'y arriverai jamais

Publié le par HITOYUME

C'EST COMME J'VOUS L'DIS

 

Je n'arriverai jamais à me foutre en l'air... En tous cas pas au train où vont les choses. C'est pourtant ma bonne résolution 2017. je m'étais dis fais ça avant le printemps, sans ça avec le retour du beau, les oiseaux qui chantent et tout, tu n'auras jamais le cran.
J'ais donc pour sauter de ma fenêtre et m'écrabouiller sur le béton. Quand patatras. Un pincement de joie en voyant qu'ils avaient enlevé la bâche de l'immeuble en face. Là, une fresque murale géante, incroyablement réaliste et féérique à la fois. Du "street art", cela s'appelle. C'est autre chose que les trompe-l'oeil à papa. Un visage de femme en mappemonde, qui sourit. Quel choc. Impossible de se jeter. J'ai sagement regagné mon bol de céréales.
Le lendemain je retentai le coup, mais de dos, pour ne pas être confronté à cette belle vision. Moi qui ne sors jamais, je me suis alors retrouvé nez à nez avec la façade de mon propre immeuble. Je découvris que j'habite derrière des murs "végétalisés", c'est-à-dire moussus, avec des plantes partout, très vertes et douces pour l'oeil et la main. Ca m'a coupé la chique; à nouveau je me suis senti incapable de sauter.
Vaincre cette crise me prit la journée. Je sortis le lendemain avec la ferme intention de me faire écraser. Heureusement les décorations de Noël avaient été retirées. Mais ce tramway coloré qui fendait silencieusement la pelouse... Où donc était passé le bus dégeulasse qui m'emmenait au travail avant ma dépression ? Tant pis, je n'allais pas reculer une fois de plus. En m'approchant de la voie, je tombai, comble d'infortune, sur un poème du lauréat du concours "Poétiser l'urbain" organisé par la Régie des transports. Simple et poignant, j'en eus la larme à l'oeil; et n'étais plus d'humeur à me faire massicoter dans le sens de la longueur.
Je ne surmontai cet échec qu'en m'enfermant dans le noir jusqu'au surlendemain. L'idée me vint de fuir la ville et sa politique d'embellissement, pour aller me viander à vélo sur une route de campagne sous un bon vieux semi-remorque. Hélas mon vélo, longtemps délaissé au parking, avait fait l'objet d'une décoration spontanée à base de laine multicolore, du "yam bombing" m'apprit-on sur Internet... Cela encore m'attendrit et me remonta le mécanisme vital pour un tour. Grrr...
Heureux nos ancêtres, dont les élans suicidaires n'étaient troublés qu'une fois l'an par le passage d'un orgue de barbarie !


A LUNDI

Commenter cet article

trublion 24/03/2017 07:30

il ne suffit donc pas d' être dépressif pour réussir un suicide, il faut en plus un grain de folie !
à lundi