Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

la rentrée

Publié le par HITOYUME

SOUVENIRS

Rien que pour les lecteurs de "L'essentiel oublié", je descends ma braguette et plonge la main dans mes souvenirs...


Tout seul à une table d'une brasserie historique de Montparnasse. J'attends l'avocat d'un rappeur qui vient de se faire lourder par sa maison de disques. Sûr que ça va faire un papier d'enfer. Soudain, elles surgissent.
Elles débarquent à deux avec la grâce féline de panthères brushées chez Jeau-Louis David. Chacune porte un T-shirt bien rempli où s'étallent leurs prénoms en lettres à paillettes : Cynthia et Aurélie. D'un regard circulaire, elles scrutent la pénombre. C'est l'heure creuse où les écrivains font la sieste et où les auteurs compositeurs alcooliques dorment encore. Il n'y a là que des nobodys comme moi qui attendent d'autres glands du demi-monde. Déçues. En désespoir de cause, elles repèrent mon dictaphone et en déduisent qu'un people ne va pas tarder à atterrir. Elles s'assoient à la table d'à côté. Un nuage parfumé de prolongateur de bronzage nous enveloppe lentement.
- T'as vu ? On est à la table de Jean-Paul Sastre, remarque Aurélie en montrant à sa copine la petite plaque de cuivre vissée sur leur table.
- L'aut' fois, on était à celle de Jean-Edern Machin, répond Cynthia absorbée dans l'écriture d'un SMS de ses longs doigts aux ongles violet.
- Sastre, c'était bien le mari de Françoise Giroud, non ? s'informe Aurélie.
- Mais non, c'était Simone d'Abreuvoir sa meuf.
- Pourquoi y mettent que des vieux sur ces tables ? Mouss Diouf il est toujours fourré là et ben je suis sûre qu'il n'a même pas de table à son nom...
Cynthia ne répond pas. Elle referme son Motorola customisé United Colors of Benetton et elle s'allume une menthol ultra slim. Un parolier de comédie musicale à la crinière blanche, craquelé de bronzage, traverse la salle.
- T'as vu qui vient d'arriver ? Il était à "Tout le monde en parle" y a deux semaines, chuchote Aurélie.
- La saison dernière, j'ai fait trois ou quatre "Tout le monde..." dans le public. Tu sais combien ça dure l'enregistrement ? 6 heures ! A la fin, j'étais défigurée de chaleur... Heureusement que personne ne m'a reconnue !
- Et là, t'as des projets ?
- Entre TF1 et M6, j'ai 4 castings. Cet été, j'ai super bossé. Tu sais que j'ai démarré des cours de comédie ? C'est hyper important pour la diction et la démarche. On a un coach génial. Il a fait les "chorés" dans "un, dos, tres".
- Guillermo ? Y paraît qu'il est pédé...
- Comme tous les artistes. Regarde Roch Voisine. Et toi, tu fais quoi cette saison ?
- J'ai répondu à une annonce dans Libé : un appel à témoins pour un "jour après jour" sur l'obésité.
- Mais, tu n'es pas obése !
- J'ai envoyé une photo de ma soeur. Si ça marche, je grossirai et puis voilà. De toute façon faut envoyer 10 CV pour une seule réponse alors...
Mon avocat finit par arriver, suant et s'excusant du retard. Les deux nénettes le dévisagent en s'interrogeant : Télé ? Mode ? Ciné ? Radio ? A ma table, l'interview démarre sur les majors du disque qui licencient, la concurrence d'Internet, la TVA sur les produits culturels... Mes deux voisines règlent leur Perrier et s'en vont. Aigries. Comme ce ciel de merde.


A LUNDI

 

 

Commenter cet article

trublion 28/04/2017 06:58

pas toujours facile, quand on n' a que ses charmes pour réussir !
à lundi