Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

moi... Jigoro Kano (142)

Publié le par HITOYUME

REMARQUE : ce récit est tiré d'une thèse sur Jigoro KANO d'Yves CADOT, 43 ans, 5ème dan de judo, docteur de l'Université de Paris. Maître de conférence à l'Université de Toulouse.


L'ART DE LA GUERRE


Il y a donc des courants profonds qui ont mené, à l'évidence, à la formation de la Butokukai, mais il en est encore deux, moins anciens, qui ont précipité sa création. Le premier est que le Japon est en guerre contre la Chine (1894-1895), guerre que le Japon remportera en cinq batailles. Comme pour toute guerre, l'esprit national s'en trouve exalté et, bien sûr, avec lui, les valeurs martiales supposées liées à l'identité japonaise.
Et, pour renforcer plus encore cela, entre 1892 et 1895, on est dans les préparatifs de la "commémoration des 1100 ans du transfert de la capitale à Heian (= Kyoto)" par l'empereur Kanmu (737-781-806). A cette occasion a notamment été bâtiun sanctuaire, le Heian jingu, qui reproduit le bâtiment des rites du palais impérial original.
Or, cet empereur (dont le nom contient d'ailleurs le caratère bu, du martial, mais ici lu mu) était réputé "accorder une grande importance à la vertu martiale" et c'est pourquoi il fut décidé que serait construit sur le terrain de ce sanctuaire le Butokuden ("Pavillon de la vertu martiale", inauguré en 1899, du nom du bâtiment du palais impérial de Kanmu duquel il assistait au tir à l'arc cheval). Réalisé pour et confié à la Butokukai, il en sera le siège social, le dojo principal, ainsi que le lieu d'entraînement de son école.
L'homme qui en est principalement à l'origine est Watanabe Chiaki (1843-1921) qui, outre sa position de membre de la chambre des Pairs et bientôt (1895) de membre du Conseil privé de l'Empereur, a été (1892-1894) sous-secrétaire d'Etat au ministère de l'intérieur et, depuis 1894, est préfet de Kyoto, deux positions qui joueront sur le développement de l'association.
Le 17 avril 1895, jour même de la signature du traité de Shimonoseki mettant fin à la guerre sino-japonaise, la Butokukai est officiellement créée, et Watanabe en devint le premieer président. Mais, surtout, elle est placée sous l'égide de la famille impériale et c'est, dès l'année suivante, le prince Komatsunomiya Akihito (1846-1903) qui acceptre cette charge. Or Komatsunomiya n'est pas n'importe quel prince : général d'armée de terre, il est un héros de la guerre sino-japonaise et son prestige rejaillira sur l'association.


A SUIVRE

AU SOMMET


On avait prévenu le colonel John Robinson, on lui avait dit :
 - Vous serez le premier voyageur temporel de l'Histoire, vous allez faire un saut dans le futur, un bond de cinq cents ans. À votre retour il y aura une conférence au sommet pour faire de vous le plus grand, mais il faut vous attendre à tout, Colonel.
  Et le colonel avait sauté et était arrivé sur...
 On l'avait préparé à tout mais pas à ça. Il se trouvait sur une véritable montagne dont l'odeur lui sauta au nez comme une armée de putois enragés. Il vit tout de suite que c'était une montagne de corps,  une accumulation de cadavres plus ou moins en putréfaction. Il y en avait des milliers, des millions peut-être ! Sa situation était insoutenable. 
 - Mais qu'est-il arrivé à la Terre ?  eut-il la force de penser,  au bord de la crise de nerfs, de l'apoplexie et de la folie,  avant de se rendre compte, malgré cette vision épouvantable que tous les corps étaient identiques, qu'ils étaient tous des copies de lui-même, un entassement de colonels John Robinson dans leur tenue de sauteur temporel, mais plus ou moins décomposés.
Malgré la préparation qu'on lui avait prodiguée pour cette exploration hors du commun, son coeur lâcha, son cerveau s'asphyxia et il s'écroula, au sommet de cette montagne putride.
Le colonel Robinson avait bien sauté et était arrivé dans le continuum temporel comme prévu, mais il était au sommet d'un comité d'accueil formé par une infinité de ses clones émergents dans le paradoxe du voyage dans le temps.

Commenter cet article

trublion 05/04/2017 07:10

Les sports de combat ont forcément une relation avec la guerre, que ce soit pour l' attaque ou la défense.
En fait les généticiens travaillent à la préparation de clones !