Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Croc la panthère 3 - 6

Publié le par HITOYUME

PAS SI BETE



Le forestier ne savait pas où se trouvait la tanière de la panthère; il n'était même pas certain que l'animal se trouvât dans cette région. Il espérait simplement découvrir des indices. Il contourna la montagne et poursuivit sa route vers l'est.
La chance semblait être du côté du chasseur. Eut-il été au courant de toutes les subtiles manoeuvres de la panthère, qu'il n'aurait pu mieux faire. Toutes les précautions et l'astuce du fauve se trouvèrent déjoués par un coup du sort. Baker tomba sur la piste de Croc près d'une source où daims et chevreuils venaient volontiers boire. Le forestier examina les larges traces laisséesd par la panthère dans le sol humide. Les empreintes étaient pleine d'eau boueuse. Baker sourit et s'assura de la direction prise par l'animal; puis il se cacha derrière un gros sapin et resta là une heure, surveillant tous les espaces découverts dans l'espoir d'apercevoir le long corps jaune du meurtrier.
L'avantage qu'avait gagné Baker en trouvant les traces de la panthère entraîna un changement dans ses plans. Le hasard lui avait fait gagner deux semaines sur son programme, et le chaseur résolut d'en tirer le meilleur parti possible. Il allait suivre dès maintenant la piste du fauve et voir où elle le mènerait.
Convaincu que l'homme n'était plus à ses trousses, Croc estima qu'il pouvait se mettre à chasser où bon lui semblerait. Oub liant la frayeur que lui avait causée l'apparition in attendue du forestier, il reprit le chemin de la montagne. Soudain, il perçut une forte odeur d'âne. Le désir de tuer le saisit, et il se mit à fouetter l'air de sa queue, commle un chat aux aguets devant un trou de souris.
Le fauve était tapi au bord d'une corniche rocheuse, essayant de déchiffrer les effluves que lui apportait la brise, lorsqu'une ânesse et son petit débouchèrent dans une clairière, à moins de cent mètres de lui. Avec le coup d'oeil d'un chasseur consommé, Croc analysa rapidement la situation : il évalua la distance, nota les endroits où l'ombre semblait la plus épaisse, les buissons qui lui offriraient la meilleure protection, les obstacles qui empêcheraient l'ânon de lui échapper. Un point restait à vérifier : Croc devait s'assurer que sa retraite n'était pas coupée. La panthère était toujours particulièrement préoccupée de ce détail.
Croc jeta un nouveau coup d'oeil sur le corps dodu de l'ânon et se prépara à l'attaque. Ce fut alors qu'il tourna la tête pour examiner sa lignbe de retraite. Ce qu'il vit changea le tueur impitoyable en un fugitif terrifié. A deux cents mètres à peine de sa cachette, le fauve aperçut Baker, à demi dissimulé derrière un gros tremble.
La réaction de Croc devant le danger fut aussi instantanée que s'il s'était attendu à cette situation. Au lieu de bondir dans la direction de l'ânon, il sauta vivement sur la droite, une fraction de seconde avant qu'une balle vînt siffler dans le buisson qui l'avait abrité.

A SUIVRE

Commenter cet article

trublion 10/08/2017 07:33

un coup de chance pour le chasseur, un autre pour la panthère qui sera plus prudente encore