Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

tel un éclair 15

Publié le par HITOYUME

"Tel un éclair" est l'histoire du Yagyu ryu, une des plus fameuses écoles de sabre du Japon. Je vous souhaite bonne lecture.


C'était le mois d'avril de l'année 1565. Kamiizumi avait des disciples plus anciens, comme Jingo Muneharu et Hikida Bungoro, mais il avait choisi Muneyoshi pour représenter son école, pour la transmettre, et peut-être pour l'améliorer. Formé dans l'ancien Kage ryu, Kamiizumi avait fondé le Shinkage ryu, Shin voulant dire "nouveau". Sa pratique avait tellement changé qu'il ne se reconnaissait plus le droit de donner à son école le nom de celle de ses maîtres. Jingo et Hikida continuèrent à pratiquer sous la direction de Muneyoshi pendant plusieurs années. Puis chacun des deux fonda à son tour sa propre école.Les contemporains de ces maîtres étaient convaicus que la qualité extraordinaire de leur pratique avait une origine surnaturelle. Pendant longtemps encore, beaucoup de bugeisha croiraient dur comme fer que les hommes de Yagyu fréquentaient les tengu, démons des montagnes. La base du Kage ryu et du Shinkage ryu était pourtant très simple: si le pratiquant de laisse attrapper par les dix mille sensations, associations d'idées, pensées, qui nous harcèlent à chaque instant, sa perception de la réalité, telle qu'elle est dans l'instant précis qu'il est en train de vivre, est troublée. Accaparé par un phénomène, il est diminué à la mesure de ce phénomène et sa pensée et son action ont un temps de retard. Mais si sa conscience reste déployée, disponible, mais détachée, il perçoit tout sans jamais se perdre. Il est tout entier dans le moment présent et, qu'il boive une coupe de thé ou qu'il décapite un adversaire, il sera en accord parfait avec l'univers.C'est un niveau où il ne peux plus être question d'habileté technique ou stratégique. Un homme dont l'esprit est centré de cette manière a instinctivement le réflexe juste. Les bugeisha qui affrontaient les pratiquants du Shinkage ryu sentaient en eux une puissance stupéfiante, et aussi une clairvoyance terrible qui les mettait à nu. S'ils survivaient, ils racontaient leur expérience, et une nouvelle anecdote venait grossir la masse des superstitions.


A SUIVRE

UNE QUESTION DE TEMPS

 Ils avaient construit l'ordinateur parfait, l'intelligence suprême, celle capable de répondre absolument à toutes les questions. Les hommes furent bien surpris de certaines réponses, mais leur machine se révéla infaillible, incollable, et miraculeuse. La catastrophe arriva le jour où un programmeur lui demanda simplement et distraitement l'heure juste. La machine figea alors l'univers tout entier et pour l'éternité, juste pour une question de temps.

Commenter cet article

trublion 01/08/2017 17:28

toujours garder son esprit libre pour répondre à l' instant présent, pas si facile quand on voit les sollicitations qu' il subit !
aucune création n' est parfaite puisque créée, mais c' est pareil pour l' homme