Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

tel un éclair (17)

Publié le par HITOYUME

"Tel un éclair" est l'histoire du Yagyu ryu, une des plus fameuses écoles de sabre du Japon. Je vous souhaite bonne lecture.


Tokugawa Ieyasu était de loin le plus faible des deux champions. S'il avait tant d'alliés, c'était uniquement grâce à la force de sa personnalité et à sa réputation de général. En s'attaquant à l'héritier de Hideyoshi, il allait contre toutes les traditions.Mais on le savait ambitieux et habile, et on se méfiait de lui. En août, tout se précipita. L'un des régents accusa Tokugawa de trahison et leva une armée pour marcher contre lui. En même temps, Ihida Mitsunari déclara enfin ses intentions, en se mettant lui aussi en campagne.A eux deux, ils comptaient cerner Ieyasu et anéantir ses troupes.Le piège était parfait, et il avait été posé au meilleur moment possible. Tous les daimyo crurent Ieyasu perdu. Mais son génie politique n'avait pas encore donné sa pleine mesure: il lui suffit de deux stratagèmes pour sortir du piège et retourner entièrement une situation désespérée.Il commença par donner l'impression qu'il était impatient d'affronter ses adversaires, ce qui leur donna déjà à réfléchir. Au début de l'été, Ieyasu avait quitté la forteresse d'Osaka pour un court séjour à son château de Fushimi, puis il s'était retranché à Edo, petite place forte dans les marécages de la côte. Mais il avait laissé Fushimi sous la garde de ses meilleurs guerriers, et l'ennemi devrait passer par Fushimi pour l'atteindre. Le piège ne pouvait plus se refermer sur lui.Mais il n'avait fait que gagner du temps. Il savait qu'il devrait tôt ou tard livrer bataille, et il était presque sûr que cela serait au centre du Japon, près des montagnes de Kinki. Sans le soutien des seigneurs de la région, il était battu d'avance. Comment les rallier à sa cause? Il y avait parmi ses lieutenants un jeune homme qui était le fils du plus puissant de ces petits seigneurs. Il le fit demander et lui donna ses ordres: il devait convaincre son père de soutenir Ieyasu, et de lui assurer le soutien des autres seigneurs des montagnes. S'il réussissait, les ennemis de Ieyasu, en croyant l'acculer, tomberaient eux-mêmes dans un guet-apens.Le jeune homme partit au galop vers ses montagnes natales. En traversant les fôrets de pins odorantes dans une chaleur de plomb, il répétait dans son esprit les phrases avec lesquelles il devait convaincre son père. L'histoire de Japon allait être changée par ce jeune émissaire, Yagyu Munenori, fils de Muneyoshi.


A SUIVRE

UNE VIE BIEN REGLEE

C'était un homme à la vie bien réglée. Chaque matin, il se levait ponctuellement et effectuait invariablement le même rituel : il empoignait la clé de son horloge comtoise et tentait de toutes ses forces de lui donner le premier tour. Il n'y arrivait jamais, le gros mécanisme devait être grippé depuis une éternité.Cet effort finissait de l'exténuer, de le démonter et, ayant franchement son compte, il allait automatiquement se recoucher, jusqu'au matin suivant.

Commenter cet article

trublion 30/08/2017 07:26

la tactique et la science militaire supplée souvent au manque de troupes, et la stratégie démontre toute son importance.
Voilà un homme qui devrait organiser un vide-grenier !