Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Louvet le chien loup 2/8

Publié le par HITOYUME

Image and video hosting by TinyPic

 


Louvet le chien loup 2/8

 


Burr avait laissé, auprès de son lit, une paire de vieilles pantoufles avec lesquelles Louvet adorait jouer. Le chiot aimait l'odeur de son maître plus que tout au monde. Il tourmenta un long moment la pantoufle puis, finalement, la cacha dans un buisson qui recélait déjà quelques os et les deux ou trois objets que Burr lui avait donnés en propre.
Vers midi, le jeune chien avait épuisé toutes les distractions possibles. Il décida d'aller au-devant de son maître et s'embarqua pour sa grande aventure. A l'âge de quatre mois, le chiot était déjà capable de suivre une piste à l'odeur, suivant en cela les traces de sa mère, qui lisait une piste aussi facilement qu'un garde forestier déchiffre une carte. Louvet avait l'avantage de descendre d'une lignée de limiers de pure race, à laquelle Lobo, le vieux loup gris, son père, avait apporté ses instincts sauvahes.
Tant que le jeune chien put suivre les empreintes de l'homme, tout alla bien. Mais il arriva bientôt devant un torrent tumultueux dans lequel il n'osa se lancer à la nage. Il remonta alors le cours d'eau pour trouver un endroit où traverser plus commodément, et perdit ainsi la trace de Burr.
Il aurait sans doute réussi à regagner le camp s'il n'avait subitement aperçu un couple de lapins à raquettes, qui débouchèrent d'un fourré en faisant claquer leurs grands pieds palmés sur le sol dur. Ils paraissaient si gauches que le jeune chien ne pu résister : la tentation était trop forte pour un animal de son espèce.
Il contourna vivement le buisson dans lequel il avait vu disparaître un des lapins et aperçut sa compagne vingt mètres plus loin. Imaginant que c'était toujours le même, Louvet se laissa prendre au stratagème et fut bientôt entraîné dans une série de tours, de fuites, d'esquives et de vaines galopades qui auraient eu raison d'un chasseur beaucoup plus expérimenté. Le chiot ne pouvait se douter qu'il pourchassait des bêtes dont l'existence même dépend de leur habileté à se montrer plus subtiles et plus retorses que les plus rusés de leurs nombreux ennemis.
L'absurde poursuite dura une demi-heure, durant laquelle Louvet s'était éloigné du torrent pour pénétrer dans les profondeurs d'une épaisse forêt. Là, les deux lapins, qui n'avaient jamais été à plus de cinquante mètres du jeune chien, revinrent sur leurs pas et regagnèrent leur gîte, le tronc d'arbre creux où dormaient les petits pour lesquels ils venaient de risquer leur vie.
Louvet but avidement l'eau d'une source qui jaillissait au pied d'un rocher, puis se coucha dans l'ombre pour réfléchir. Il n'avait pas la moindre idée de la direction qu'il devait prendre pour trouver Burr, ou rejoindre le camp. Plus tard, lorsqu'il aurait acquis plus d'expérience, il n'essayerait pas de résoudre un tel problème, mais se laisserait conduire par son instinct. Pour l'instant, cependant, il n'était qu'un pauvre chiot perdu, qui regrettait amèrement la voix et les caresses de son maître.
Un geau huppé vint se poser sur un tremble, non loin de Louvet, qu'il contempla un moment de son petit oeil noir. L'oiseau n'avait jamais vu de chien, mais il ne voulait pas courir le risque de s'approcher. On ne sait jamais. Un pivert crêté de rouge martela son joyeux message sur le tronc d'un sapin mort. Haut dans le ciel, au-dessus de la cime des arbres, deux aigles planaient sur des ailes qui semblaient immobiles. Une bizarre sensation de bien-être et de satisfaction envahit le jeune chien. Il se découvrait les instincts sauvages de son père loup, et le désir de chasser s'empara de lui. Attiré par un talus herbeux, il y attaqua et y dévora son premier mulot. Pendant de longs mois, il lui faudrait se contenter de ces proies faciles.
Louvet passa sa première nuit pelotonné sur un lit d'aiguilles de pin. Il ne s'éveilla qu'une seule fois pour se demander où il se trouvait et pourquoi il ne pouvait entendre la respiration de l'homme qui, jusqu'à présent, avait toujours été auprès de lui.


Image and video hosting by TinyPic


Louvet le chien loup

Voir les commentaires

texte de vieux bouc

Publié le par HITOYUME

Image and video hosting by TinyPic

A force d'adopter

un profil bas,

j'ai fini

par mordre la poussière

Voir les commentaires