Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Brimbalant le porc-épic 2/5

Publié le par HITOYUME

Image and video hosting by TinyPic

 

Brimbalant le porc-épic 2/5

 

Sans même établir de plan de bataille, elle bondit sur la branche la plus proche du sapin, s'élança comme une flèche d'ivoire, s'accrochant de ses pattes de devant à la dure écorce de l'arbre, et demeura immobile, pareille à une petite statue blanche, jusqu'à ce qu'elle fût assurée que Brimbalant ne s'était pas réveillé. L'hermine se trouvait maintenant au-dessous du porc-épic. L'attaque se présentait aussi bien que possible.

Balafré détenait, cette fois-ci, l'avantage de la position, et elle comptait déployer toute sa science pour en tirer le meilleur parti. Son combat avec le porc-épic se présentait comme un match entre un boxeur de la catégorie poids plume et un autre de la catégorie poids lourds. Mais l'hermine compensait largement par sa combativité ce qui lui manquait en poids. Balafrée pesait six cents grammes, Brimbalant dix kilos.

Il suffit qu'un porc-épic flaire un danger pour qu'il se transforme aussitôt en forteresse : ses muscles se contractent, ses piquants se hérissent, et l'animal n'est bientôt plus qu'une boule invulnérable. L'hermine n'ignorait pas les caractéristiques de son adversaire. 

Brimbalant était affalé sur une branche, qu'il enveloppait entièement de son corps massif. L'hermine se fixa pour objectif l'étroite bande d'écorce qui apparaissait juste au-dessous de la tête du porc-épic. De là, elle pourrait atteindre la petite tache claire que formait la gorge délicate de son adversaire. Balafrée s'avança prudemment, par petits bonds successifs, dont le menu bruit était couvert par le souffle régulier du dormeur. Après un dernier saut de moins d'un mètre, l'hermine atteignit son but et attaqua aussitôt. Le porc-épic se réveilla en grognant, saisi d'une vive douleur au cou. Avec un mépris total des conséquences, il se laissa rouler de la branche et tomba, comme un gros oreiller vivant trois mètres plus bas dans la neige.

Balafrée serra énergiquement les dents et aspira de toutes ses forces le sang de son adversaire, essayant de l'affaiblir pour que la suite du combat fût un peu plus égale. Dans leur chute, le corps du porc-épic s'enfonça profondémrnt dans la neige molle, mais l'hermine resta collée à lui, comme une sangsue. Elle était déjà gorgée de sang de son ennemi, mais aucun signe d'affaiblissement n'était visible chez ce dernier. 

Cette saignée sembla, au contraire, faire le plus grand bien au gros Brimbalant, qui se dégagea de la neige en s'ébrouant. Il secouait la tête de droite à gauche, essayant en vain de déloger la petite tueuse affamée qui s'accrochait à sa gorge. Brimbalant se battait pour la première fois de sa vie et son adversaire était le plus tenace des combattants de la forêt. Si l'hermine avait bénificié d'un poids égal à son courage, elle aurait pu vaincre un chat sauvage sans difficulté.

Tout en se débattant, le porc-épic se laissa rouler au bord d'une mare. Cette mare, point de ralliement des animaux sauvages, qui avaient établi leur quartier d'hiver dans la clairière, était peu profonde et ne gelait pratiquement jamais.

Le porc-épic demeura un instant au bord de l'eau, puis il se dirigea tranquillement vers le centre de la mare et se mit à nager, entraînant Balafré avec lui. Cette malice était digne d'un esprit bien plus vif que celui d'un porc-épic, car Brimbalant aurait pu flotter, comme un ballon, pendant des heures sur la surface calme des eaux alors que, pour une hermine, un bain froid est toujours déplaisant. Plus que la crainte de se noyer, le contact de l'eau était une des eules choses qui puissent contraindre Balafrée à lâcher prise.

Heureusement pour le porc-épic, une seule des petites dents aiguës de l'hermine avait crevé la veine jugulaire. La blessure était petite, ronde et propre, à peine plus grande qu'un trou pratiqué par une aiguille hypodermique. Elle serait bientôt cicatrisée.

Brimbalant traversa la mare avec difficulté et se hissa sur un rocher. Puis, après quelques clignements de ses petits yeux de cochon, il s'assoupit. Son sang épais et noir se coagula bientôt. La blessure se ferma, aidée dans sa cicatrisaation par le calme absolu du porc-épic.

 

Image and video hosting by TinyPic

 

Brimbalant le porc-épic

Voir les commentaires

texte de vieux bouc

Publié le par HITOYUME

Image and video hosting by TinyPic

Pour bien laver vos pulls et vos tricots,

utilisez un dentifrice au fluor.

Seuls les dentifrices au fluor

renforcent

les mailles et purifient la laine.

Voir les commentaires