Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

histoires a suivre

le prince des illusions (45)

Publié le par HITOYUME

le prince des illusions
45
(tiré des mémoires de Robert Houdin)

RESUME : le grand prestidigitateur français Robert Houdin, dont la renommée s'accroît de jour en jour, vient de donner à Constantinople une représentation devant le Sultan de Turquie. Il nous parle à présent de certains prodiges d'illusionnisme réalisés par un autre prestidigitateur du nom d'Alexis Didier...

A propos de jeux de cartes, on n'imagine pas l'adresse des tricheurs de profession.
Il en est de si raffinés dans leur détestable spécialité, qu'il leur arrive de pouvoir identifier les cartes principales d'un jeu après s'en être servi quelques fois, et cela grâce à d'infimes particularités relevées au passage.
Certains se contentent de marquer légèrement les bords avec l'ongle. D'autres, plus méthodiques, achètent une grosse quantité de paquets, soi-disant pour un ami, chez le marchand qui approvisionne ordinairement une maison donnée. Le lendemain, le tricheur rapporte les paquets en apparence intacts, sous prétexte que la couleur ne convient pas. Mais il a passé la nuit à les décoller soigneusement et marquer imperceptiblement les cartes, puis à recacheter le tout. Le marchand, sans défiance, donne d'autres paquets en échange. Quant au tricheur, il est assuré de retrouver bientôt à la table qu'il fréquente les jeux truqués à l'insu de tous.
Il m'est arrivé de me voir confier par la justice des cartes suspectes, pour que je détermine en quoi elles étaient incorrectes, et de chercher longtemps avant d'aboutir.
Je me souviens d'un truquage, entre autres, que je ne découvris que par hasard en rejetant, découragé, le jeu qui après quinze jours, s'obstinait à garder son secret. La lumière, en glissant sur le dos brillant d'une carte, avait décelé un microscopique point mat.
J'examinai méticuleusement le jeu, et relevai partout de ces points, faits à l'aide d'une fine aiguille, leur emplacement variant avec l'importance de la carte.
Il me revient à ce propos deux souvenirs, l'un curieux, l'autre tragique.
Un escamoteur que j'avais jadis rencontré et auquel j'avais rendu service, me présenta un jour un nommé D... C'était un jeune homme de figure agréable et distinguée; sa mise avait une certaine recherche et ses manières étaient celles d'un homme du monde.
- Monsieur, me dit-il en m'abordant, mon ami m'a dit que vous cherchiez toute personne possédant une certaine adresse. Bien que je ne veuille pas débuter près de vous en m'adressant un compliment, je vous dirai que faisant ma profession d'enseigner des tours d'escamotage aux gens du monde, j'ai pensé pouvoir vous montrer des choses qui vous sont inconnues.
- J'accepte avec empressement votre proposition, répondis-je, mais vous avertis que je ne suis point un commerçant.
Sa présentation se faisait dans mon cabinet. Nous nous assîmes près d'une table sur laquelle je fis servir quelques rafraîchissements. C'était là du reste un piège que je tendais à mon visiteur pour le rendre plus communicatif.
Je pris un jeu de cartes et je lui fis voir ma dextérité à faire sauter la coupe, puis j'exécutai différents tours.
J'observais D... pour juger de l'impression que je faisais sur lui.
Après être resté sérieux pendant quelques instants, il regarda son compagnon en faisant un léger clignement d'oeil dont je ne compris pas la signification. Je m'arrêtai un moment et sans vouloir provoquer une explication directe, je débouchai une bouteille de vin de Bordeaux et lui en versai quelques rasades.
J'eus un plein succès; le vin lui délia la langue.
- Il faut, Monsieur, me dit-il en mettant son verre à sec et en le présentant sans façon pour le remplir, il faut que je vous fasse un aveu : je vous dirai donc que j'étais venu ici avec la conviction que je devais avoir affaire à ce que nous appelons un pigeon. Je m'aperçois qu'il en est tout autrement et comme je ne veux pas compromettre mes trucs, qui sont mon gagne-pain, je me contenterai du plaisir d'avoir fait votre connaissance.

A  SUIVRE

Voir les commentaires

le prince des illusions (44)

Publié le par HITOYUME

le prince des illusions
44
(tiré des mémoires de Robert Houdin)

RESUME : le grand prestidigitateur français Robert Houdin, dont la renommée s'accroît de jour en jour, vient de donner à Constantinople une représentation devant le Sultan de Turquie. Il nous parle à présent de certains prodiges d'illusionnisme réalisés par un autre prestidigitateur du nom d'Alexis Didier...


QUELQUES CURIEUSES EXPERIENCES

Le lecteur me permettra d'ouvrir ici une parenthèse pour lui raconter comment j'ai été amené à plusieurs reprises, en qualité d'illusionniste, à examiner des personnages qui se disaient capables de produire des phénomènes contredisant les lois ordinaires de la nature.
Je dirai tout de suite qu'une seule fois, il m'a été donné d'assister à des faits réellement extraordinaires. Dans tous les autres, je me suis trouvé devant des séances d'escamotages plus ou moins réussies.
Les faits dont je vous parle, sont ceux auxquels donnaient lieu les ahurissantes facultés de fameux Alexis Didier, qui, plongé dans un sommeil magnétique par M. Marcillet, semblait faire preuve mon fils ne résultait, bien entendu, que d'un astucieux truquage. En effet, je me contentai de lui télégraphier par les mots conventionnels adroitement introduits dans les phrases que je lui adressais, les renseignements dont il avait besoin.
J'avais lu, au sujet d'Alexis Didier, des choses fort curieuses et excitantes. ceci par exemple : Victor Hugo, illustre poète, lui ayant présenté un paquet cacheté dans lequel se trouvait une page arrachée à une brochure imprimée sur papier vert, et portant ce seul mot "politique", le clairvoyant avait correctement épelé le vocable, décrit le feuillet et indiqué sa provenance !
Une autre fois, il avait exactement dépeint à l'écrivain Alphonse Karr un salon d'où il venait.
Au président Séguier qui l'interrogeait, il avait signalé la présence dans son cabinet de travail d'une nouvelle sonnette posée sur son bureau par sa femme, après son départ.
Il avait confondu l'ambassadeur de Saint-Aulaire en lisant dans un pli fermé cette phrase écrite de sa main : je ne crois pas.
Il avait fait arrêter, grâce à ses indications, l'escroc Dubois réfugié à Spa, et qui avait volé deux cent mille francs à Paris.
Enfin, il avait fait à Alexandre Dumas, confondu, l'histoire d'une bague qu'il lui avait placée entre les mains.
On pense si je saisis avec empressement l'invitation qui me fut faite d'assister à une des séances d'Alexis Didier. Vous dirai-je que j'étais vraiment prêt à le confondre, si, par malheur pour lui, il se servait de procédés empruntés à l'escamotage.
Arrivé en présence du clairvoyant, je tirai un livre de ma poche, et, l'ayant oiuvert, je lui demandai de lire une ligne située à un certain niveau à huit pages avant, et dont je n'avais bien entendu pas la moindre idée.
Alexis enfonça une épingle pour fixer l'endroit et il lut aussitôt la ligne désignée. J'avoue que je fus stupéfait.
Cependant, sans désarmer encore, je décachetai un jeu de cartes apporté par moi, et dont j'avais marqué l'enveloppe pour qu'il ne pût être changé. Je mêlai et donnai avec toutes les précautions qu'on imagine. Peine perdue ! Alexis Didier se mit à nommer une à une les cartes que je devais jouer, alors que mon jeu se trouvait serré entre mes mains, sous la table. Et il tirait de son propre jeu, retourné devant lui, celles dont il avait besoin.
J'écrivis donc une lettre dans laquelle je disais entre autres choses :
"Je suis revenu de cette séance aussi émerveillé que je puisse l'être, et persuadé, que le hasard ou l'adresse ne peuvent produire des effets aussi merveilleux".
Je ne puis me refuser à affirmer que les faits relatés ici sont scrupuleusement exacts. Plus je réfléchis, plus je trouve impossible de les classer parmi les trucs qui sont l'objet de mon art.
En effet, pour ce qui regarde les cartes notamment, ce n'était en rien comparable à ce que les escamoteurs font lorsqu'ils utilisent un jeu disposé d'avance et qu'ils battent et coupent habilement sans en déranger en réalité l'ordre.

A  SUIVRE

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>